Sélectionner une page

À QUELLE DATE NOUS Y ÉTIONS

​Nous y étions du 21 au 29 octobre 2012.

DU SERENGETI A STONE TOWN (via Arusha)

aérodrome de Kogatende
aérodrome de Kogatende

Après une ultime balade dans le parc du Serengeti, nous avons rejoint le minuscule aérodrome de Kogatende à l’extrême nord du parc, à quelques kilomètres à peine de la frontière kényane. C’est à bord d’un très petit appareil (Cesna Caravane, 12 places) que nous avons décollé pour rejoindre l’aéroport d’Arusha. 

Aéroport d’Arusha : je ne saurai jamais ce qu’il y avait d’écrit sur notre dossier, mais sûrement quelque chose du genre « handicapés mentaux et physiques, ne pas les perdre de vue », car à partir du moment où nous avons mis un pied sur le tarmac de l’aéroport d’Arusha, s’en est suivi un spectacle des plus déstabilisant ! A peine étions nous assis à un endroit, qu’une personne de l’aéroport arrivait en courant pour nous déplacer vers un autre en nous signalant à chaque fois que l’embarquement était proche… Embarquement qui a eu lieu en temps et en heure, c’est à dire presque deux heures après notre arrivée !!! Allez comprendre… Je ne vous parle même pas du personnel d’embarquement qui au pied de l’appareil, a noté le prénom de chaque passager sur une page blanche… J’ai eu beau insister pour lui donner mon nom de famille, il n’en a jamais voulu ?!?!

MES IMPRESSIONS

Stone Town

Posée au bord de l’océan indien, Stone town, la « capitale » de l’île, semble s’être arrêté de vivre depuis très longtemps… Malgré quelques travaux de rénovations par-ci, par-là, la ville a très mal vécu les ravages du temps. Le sel marin, au fur et à mesure des années, a abîmé les façades des maisons et terni les magnifiques portes d’entrées de celles-ci… Mais tout de même, je dois avouer que Stone Town dégage encore quelque chose de « spécial » et qu’il y fait bon s’y promener. Alors comme nous, empruntez les étroites ruelles, et laissez le hasard vous guider…

Stone Town

Île de Zanzibar

Loin d’être la plus belle des îles qu’il m’est donné de découvrir, Zanzibar a quand même réussi à me séduire… En effet, comment oublier les couleurs de l’océan Indien à marée basse, le spectacle des femmes ramassant les algues, le sable blanc où le soleil semble refléter, et l’extrême gentillesse de ses habitants… Vraiment, c’est une île où il fait bon s’y reposer !

Île de Zanzibar

NOUS Y AVONS DORMI ET MANGÉ

À Stone Town, Le Tembo House Hotel​, la première nuit.

Tembo House Hotel​

​Je garderai un très bon souvenir de cet hôtel  ne serait-ce que pour le décor qui nous donne cette mystérieuse sensation d’un retour dans le passé. Rénové il y a quelques années, et entièrement meublé d’époque, cet hôtel est vraiment très beau ! 

Le plus : il est construit au bord de la plage où en fin d’après-midi, assis à la terrasse de l’hôtel, on peut profiter des spectacles de la vie locale !

NOUS Y AVONS DORMI ET MANGÉ

Sur la cote est de l’île, le Next Paradise.

Next Paradise

​Le Next Paradise est un très bel hôtel ! Nous y avons bénéficié d »une chambre spacieuse avec une terrasse privé très agréable. 

Points positifs : hôtel de très petites capacités, son emplacement éloigné des grands complexes, et son ambiance reposante…

Points négatifs : un bémol pour la cuisine du chef, qui pourtant achalandée avec des produits frais de la mer, ne nous a jamais vraiment conquis…